Jabberworker evolution

26 mars 2020

[Tanks!] "La route de la contre-attaque".

Etant du pays Gallo, c'est le surnom que je donne à l'itinéraire rapide que je n'utilise jamais pour aller voir ma famille (je préfère les rallongements et les petites routes)...
Elle passe par l'autoraoute A84 et quelques carrefours plutôt périlleux, surtout la nuit^^
Je fais bien sûr référence à la désastreuse contre-attaque sur Avranches, ma ville natale et le tapis de bombes qui a écrasé en quelques heures les espoirs d'un dicateur à moustache enfin réveillé.

Bon tout ça pour dire que j'ai terminé une deuxième vague de panzers en route vers le front ouest, voilà, avant le détail de mes aventures, la photo de famille.

IMG_20200326_120403

 Trois panzer IV "prime"

En plastique, je n'ai pas d'exemple de camouflage "front ouest" pour ceux-là, alors j'ai simplement suivi les shémas proposés par "l'Encyclopédie des tanks" concernant les divisions SS 2ème"Das Reich " (camo avec bandes de couleurs assez peu évidentes à faire sur de si petites figs et sans aérographe), 10ème "Frundsberg" et 12ème "Hitlerjugend" (la "Baby division" comme disent les alliés). On va rester classique et "histo" comme le dirait un ami. Les décalcos viennent de la boître de "Tigres" évoquée peu avant.

IMG_20200326_122710IMG_20200326_122727

 

 Deux "Jagdpanther"

 chasseurs de char lourds équipés d'un canon axial de 88 mm, la cible privilégiée de l'aviation alliée... Il est heureux que les FFI en aient capturé quelques uns d'intacts ou presque, car il y en a au moins un à admirer au musée des blindés de Saumur, sans quoi, vous seriez bon pour le visa chez les Russes...
Aussi impressionnant que aussi puissant que rude à piloter dans une bataille, le Jagdpanther n'en reste pas moins un canon d'assaut emblématique du jeu.
J'en ai deux en plastique: un issu de la boîte "Tanks!" et un plus vieux issu de "Flames of war", je leur applique des schémas de couleur différents par rapport à ce que j'ai pu voir sur le web et adapte mes décalcos en fonction de la surface qui reste libre. Je dois souvent improviser avec ce que j'ai (période de disette oblige).

Or donc un shéma assez "orthodoxe":

IMG_20200326_122821IMG_20200326_122831

 

 Un autre plus "spécial" avec des rayures en triangle.
Je remarque que bien qu'étant issus du même fabriquant, le premier canon est plus chétif que le second.

IMG_20200326_122848IMG_20200326_124001

 

Beutepanzer "Fredriech"

Là j'avoue, je me suis fait plaisir...
Etant tombé en panne de "vert olive" pour peindre mon troisième sherman "75 mm", je me dis que j'ai quelque chose à tenter...
Les allemands seconde guerre ont un point commun avec les Orks de 40k, ils sont ingénieux pour récupérer des véhicules volés ou abandonnés. Et au vu du surnombre de leurs ennmis, ce trait leur a plutôt bien servi.
Le "Beutepanzer", char de prise est aussi intéressant du point de vue de l'histoire que du modélisme.
Dès l'avant guerre, les usines Skoda, avec l'annexion et la germanisation de la Tchécoslovaquie (le fameux "pacte à quatre") sont bon coup de Hitler. Pour l'invasion de la France, il dispose de "panzer 38 tonnes" bien meilleurs que les légers Panzer I, II et III.
Avec la défaite de la France et de sa puissante arme blindée si mal employée en seulement cinq semaines, l'Allemagne aura des stocks impressionnants de "Hotchkiss H39" (parfois transformés en canons automoteurs), des "Somua" et des chars lourds B1-bis destinés à être modifés en "flampanzers" avec un lance-flammes lourd axial. En 1945, le constructeur Renaud devra répondre de ses actes de collaboration.
L'allemagne nazie pourra aussi compter sur la défection de l'Italie fasciste dès 1943 avec un parc impressionnant de canons d'assaut légers "semovente" et d'"autoblinda".
Sur la frontr russe, quelques "T-34 et même un "Joseph Staline 2" sont capturés.
En Afrique du Nord, les premiers raids de Rommel sont si bien organisés et rapides que l'Afrika Korps capture des chars anglo-américains.
Ce sera la même pendant la bataille des Ardennes.

J'ai décidé de peindre ce sherman "75" aux couleurs allemandes, avec de grosses croix pour ne pas se prendre un tiramitsu euh... un"tir ami dessus". Je m'inspire largement de photos d'histoires ou de maquettes 1/35ème mais, confinement oblige et étant un peu fantasque, je m'autorise quelques clin d'oeil à 40k^^
Notez que la base de couleur est à peu près la même que pour du "Nurgle": mélange de "cuir" et de "vert clair camo".

IMG_20200326_122924IMG_20200326_122935

 

Pour demain l'avenir...

Il ne me reste que cinq tanks à peindre, mais pas des moindres pour ce projet: ce sont des "Panzer VI tiger I", pour ceux-là, je vais tâcher de m'appliquer et de faire un shéma assez "personnalisé" à chacun, il me reste aussi beaucoup de décors tout juste sous-couchés qui sont au moins aussi nombreux que les frigs.

IMG_20200326_142833

That's all folks!


24 mars 2020

[Tanks!] "L'Union Sacrée"

Un titre un pompeux pour vous annoncer que tous les chars alliés de ma petite collection sont à présent peints.
Allies au sens large puisque j'y compte aussi les soviétiques, alliés tant bien que mal au bloc occidental contre le mal absolu. Notons que pour ne s'en tenir qu'à l'univers de "Tanks!", les russes  reçurent plus 4000 chars "Sherman" de la part des ricains, à un moment où l'effort de guerre était encore un peu laborieux et où le pays était exsangue. Le bon vieux "yankee ventru" a parfois donc servi avec un camouflage vert sombre et une étoile rouge en tourelle^^.

 Mais terminons-en avec les vaillants soldats du Commonwealth...
Il ne me restait "que" trois chars "Mark VIII cromwell" en résine et en métal. Facile me dis-je: du monochrome et de la décalco "ronde typique"...
Sauf que non, la résine s'avère un peu grasse et compliquée malgré une première peinture et les nombreux rivets de plaques de blindage ne laissent que peu de place pour les décorations.
De guerre lasse, je rattrape comme je peux la peinture et place une décalco "dorsale" pour identifier chaque tank en jeu.
Le "Cromwell" est un excellent char de bataille, mobile et de bonne puissance de feu, une version équipée d'un mortier de 81 mm est encore utilisée en Corée au début des années 50.

IMG_20200324_110718IMG_20200324_110737

 

Je suis un peu plus sûr de moi avec les "shermans" américains.
Il me reste deux version avec tourelle 75mm et trois avec touyrelles 76 mm.
Je reprends ma documentation papier et, malgré le "vert olive " de rigueur (ce qui m'arrange, couleur simple et rapide à travailler), je décide de différencier un peu les 76 avec des camouflages alternatifs. J'utilise pour l'un un vert camo clair "GI", assez proche de certains modèles envoyés contenir l'offensive des Ardennes pour l'un, et un schéma "gris-vert" voire presque gris pour l'autre; ce dernier correspond plutôt aux shermans 76 envoyés sur la fin de la guerre pendant les campganes d'Autriche et d'Allemagne.

Pour "resituer le truc" j'utilise presque toujours la même méthode: sous couche noire, premier aplat de la couleur principale, lavis mélangé à du lavis noir si besoin est, puis premier éclaircissement de la couleur de base avec un peu de blanc, puis un brossage plus léger avec plus de blanc. Une fois le tout "sûr" j'administre un léger glacis de noir très dilué.

IMG_20200323_093425

 Mes deux shermans 75 restants sont très classiques dans leur apparence, en dehors du fait que l'un d'eux a été gratiffié par son propriétaire de deux "fagots" sur les flancs", sans doute une aide au franchissement dans la Normandie et la Bretagne encore très marécageuses. Je prends bien soin d'un léger brossage de terre ocre sur les chenilles, le bas de caisse et les lames pour symboliser la boue.

 

IMG_20200324_110815IMG_20200324_110836

 

 La version 76 mm ne manque pas d'élégance avec sa tourelle redessinée.

L'avantage des chars américains est qu'ils offrent plus de possibilité niveau décalcos et même quelques fantaisies. Les équipages n'hésitent pas trop à leur donner des de guerre de les garnie de pin-ups et autres slogans guerriers, sans parler des inventions improvisées pour augmenter le blindage ou la puissance de feu...
Je n'hésite donc pas à piquer des petits détails ici et là et bien sûr à décorer les proue blindées soi d'étoiles blanches issues d'autres kits 1/48 ou des têtes de mort venues de kits de 40k.

IMG_20200324_110858IMG_20200324_110938

 

 

IMG_20200324_110955

 On ne quitte pas les alliés avant d'avoir un peu parlé de mes deux "SU-100", des chasseurs de chars tout entier voués à leur sinistre besogne avec un long canon de 100 mm.
Ce modèle fut d'une grande efficacité comme "destroyers" là où le su-76 est un bon appui pour l'infanterie mécanisée russe. On le retrouvera après la guerre dans des armées autres, notamment l'Egypte (camouflage sable) et d'autres pays de la Ligue Arabe.
me basant sur des photos de musées et de commémorations, j'ai peint un modèle en "très classique" et un autre en camouflage hiver: base de gris clair, brossage blanc.

IMG_20200322_175017IMG_20200322_175041

Il me reste encore quelques blindés à peindre durant ce maudit confinement, tous allemands... C'est là qu'on va réviser ses leçons de camouflage^^.
That's all folks!

19 mars 2020

Dernière minute: Challenge [une figurine pour Emie]

 Comme je le précisais dans le précédent message, nous sommes un certain nombre, malgré des âges fort sombres (qui mettent à l'épreuve nos valeurs humaines aussi bien que les côtés les plus sombres de nos âmes) à rester engagés pour des actions solidaires.
Et je dois dire: "les modellistes sont sympas", malgré la sympathique dynamique des pages de vente, la plupart ont suspendu leurs activités afin de ne pas multiplier les risques de contagion auprès des agents qui restent mobilisés pour les ditributions de colis et de courrier d'urgence (ma pub et moi sommes aux arrêts de rigueur et c'est une bonne chose vu le ontexte).

Or donc le message du jour concerne un challenge plutôt soilidaire puisque, dans une époque où l'on se battrait au couteau pour des masques, il s'agit de se mobiliser pour une petite fille qui n'a plus guère de défenses immunitaires tout court, la faute à un "crabe" qui nous menace tous. Cette petite s'appelle Emie et je vous redonne son histoire que j'ai connu mar le groupe "Gaslands" et l'excellent Morikun:

 

Emie

Voici un challenge peinture pour le mois de mars. C’est un Challenge des plus atypiques. C’est un challenge ou chaque coup de pinceau, touche d’aéro enverra de l’énergie à Émie.

Émie a 10 ans, c’est la fille d’amis, et elle se bat contre un cancer des os depuis juillet dernier. Opération, chimio et autres, elle lutte! 
Sa famille, Séverine et Rémy, Nina sa sœur se démènent avec elle. 
Dans son entourage il y a quelques initiatives pour parler un peu d’Émie, que des personnes ait une pensée pour elle et, qu’on y croit ou pas, lui apporte de l’énergie. 
Mon truc c’est le hobby, à mon humble niveau. Je me suis dis que nous pourrions nous lancer dans un challenge peinture pour Émie. 
Une manière que chaque participant de la communauté lui envoi un peu d’énergie en peignant en pensant à elle.
Émie adore la danse classique, la gymnastique, le ski, les animaux en général… Un vol en montgolfière va être fait prochainement et elle voudrait aller en Bretagne en camping-car cet été.
 
 
Les règles:

- Penser à Émie à chaque session peinture.

- Figurines libres.

- Un travail sur le bleu (c’est la couleur préférée d’ Émie ).

- Une photo avec le prénom d’ Émie (sur le socle, sur la figurine, sur le fond… peu importe).
 
 
Participants:

Tout le monde, tous niveaux confondus. Que vous peigniez à la truelle ou au Raphaël.
 
 
Restitutions:

Faites un/des post avec votre/vos photo. Le message doit commencer par [Challenge « Une fig pour Émie »].

Si vous avez un petit mot pour elle, sa famille, n’hésitez pas elle y aura accès.
 
Arnaud va encore plus loin…
Si d’aventure certain voudrait faire parvenir leur réalisation à Émie on peut en discuter… Devant les retours positifs et les demandes vous pourrez faire parvenir vos réalisations à Émie en passant par moi. Poste, mondial relay ou autre on s’arrangera. Par contre toute demande se fera en message privé.
Délai:

31 mars (Note de Morikun : en même temps, vu le confinement dans lequel se trouve la France, tout le monde a énormément de temps à présent)

Récompense:

Une bonne action en se faisant plaisir.
De belles pensées pour Émie.

Merci pour vos énergies

Arnaud Kalimsshar
 
PS: Parlez en autour de vous, partagez, likez, plus on est de fou, plus elle en profite..
***
La contribution de votre serviteur: "Emie, un char de la libération".
En ce moment, vous le savez bien, je suis assez impliqué dans le projet "Tanks": un vilain pêtit jeu de combats de blindés simplifié sur fond apocalyptique de seconde guerre mondiale... Un thème par trop "guerrier" pour un challenge solidaire?

Non, je ne le crois pas... J'ai eu précisément connaissance de l'initiative solidaire via le groupe "facefuck" consacré à "Gaslands" un jeu post-apo largement pratiqué par des jeunes "papas" de ma génération et adeptes de récupération, il n'y a pas de hasard. Pères ou pas, nous sommes solidaires de tous les enfants en difficulté.
N'oubliez pas non plus que cet espace est en parti revenu à la vie grâce à une initiative soldaire concernant un petit gars atteind du cancer en Belgique.

Mon idée de base est née de mes scénarios "maison" de "Tanks".

J'avais imaginé, il ya longtemps, une "aventure" où les alliés doivent faire la liaison avec un groupe de résistants français s'étant emparés d'un char allemand, un "panzer". Les allemands se sont saoûlés avec un bidon de calva, mais de simples FFI à vélo et avec de simples fusils les attendaient... Ils prennent leur char lourd "Panzer V Panther", le repeignent à la hâte avec des couleurs plus "patriotiques" et se rangent du côté des américains.
Eléments de base
Je prends pour base un char lourd allemand "panzer V/ Panther", lourdement armé, bien blindé , assez mal motorisé qui n'en reste pas moins la bête noire des alliés fraîchement débarqués. Je me contente de le truquer avec une mitrailleuse récupérée sur un tank américain "sherman" (jusqu'à la toute fin de la guerre, les allemands cannibaliseront des "beutepanzers", des véhicules volés dans la plus pure tradition "space ork", mais l'inverse est vraie).

Entre le débarquement et le 8 mai 45, les FFI captureront et remploieront une petite cinquantaine de "panthers" sans compter les blindés de "l'escadron Besnier", organisés comme une vraie unité, rattachés à la VIème armée américaine et envoyés détruire les poches de résistance atlantiques.
Je prévois également dans ma (légère) conversion trois bannières dont au moins une portera le nom du nouveau char "EMI" avec une faute d'orthographe, l'autre sera un drapeau bleu-blanc-rouge arraché à une mairie de village, la bannière "dorsale" est un vieux truc "space marine" qui ressemble foretment à un étendart de procession piqué dans une église ou une sacristie quelqconque. Je colle en toute conscience un cimier de heaume bretonnien représentant un dragon brandissant insolemment une épée: le symbole du combat contre la maladie.

IMG_20200318_192637IMG_20200318_192652

 

 Travaux de base:

Le thème du défi solidaire est bien sûr le bleu, la couleur préférée de Emie.
Je commence donc avec un premier aplat de "bleu cobalt" issu d'un vieux tube de peinture pour étudiants en art. C'est, en gros, la teinte souhaitée pour les space marines de "Ultramarines".
Dans un premier temps, j'applique un lavis bleu "greenstuff world" sur toute la coque, puis deux éclaircissements avec des brossages graduels de bleu cobalt et de blanc.

IMG_20200319_140801IMG_20200319_180725

 

Le camouflage et les premiers détails...

 Dans un premier temps j'hésite...
Le challenge impliquant un peu de "fiction" et de libre interprétation, je me demande si je ne vais pas laisser mon char "full blue"... Puis il me vient une autre idée: les jouets de ma propre enfance (années 80-90) et leurs camouflages assez "avant gardistes". Je décide finalement de passer des bandes blanches de sous-couche pour du brun "terre de Sienne", j'avoue que le mélange me plaît et, même s'il n'est pas trop "histo", me rappelle les jouets de mon enfance. Je peint la bannière "d'église " avec du pourpre et de l'or.

IMG_20200321_160818IMG_20200320_144850

 

 Effets de couleurs et détails avancés...

 C'est là où l'on se marre, étant donné que ça ne se passe pas trop comme prévu...

Je repasse un glacis de noir très dilué sur toute la coque puis je m'attaque aux détails: il me faurt rattraper quelques faux raccords et surtout peaufiner les bannièrers et autres drapeaux.

IMG_20200321_161353IMG_20200321_173143

 

 Mes lavis se rebellent, ça me demande un chouille plus de temps que prévu mais mais on y est. Pendant que de drapeau tricolore en lambeaux en lambeaux sèche, j'ajoute (avec ma main de base tremblante) "EMI" avec une fautre d'ortho volontaire, puis quelques décalcos.

 

IMG_20200321_205029

 

 

IMG_20200321_205059IMG_20200321_205048

 

Et voilou, malgré la "petite taille" de la figurine, la dépense de temps et surtout de fluide mental fut à la hauteur,
That's all folks, bon rétaiblessemnt et longue vie à Emie!

Posté par Napalmdave à 15:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

[Tanks!] Quelques nouveaux sortis de l'usine.

Un confinement obligatoire plus tard et mon modeste projet autour de "Tanks" reprend, pour le plus grand plaisir des petits et des grands (à propos du "plaisir des petits", j'ai un projet solidaire sous le coude dont je vais vous reparler plus tard).

Voilà qui tombe assez bien, puisque mon dernier achat "déraisonnable" consistait en une vingtaine de petits tanks et canons d'assaut, fin 2019. J'ai même racheté une boîte de base neuve à vil prix afin de disposer d'un "Jagdpanther", de deux shermans nouveaux mais aussi des règles et gabarits en double pour mes comparses en vue de futures parties.
Ils étaient présentés comme ça dans leur carton, au milieu des copeaux dans des petits sachets plastoche... Pour le coup, ça m'a rappelé la bonne vieille époque des surporises "Nesquick" et de ma maman qui vidait la boîte dans le saladier pour les récupérer^^.

IMG_20200109_181841

 J'ai également fait le sacrifice de l'achat outre-Manche (vite ! vite! avant que des droits de douane ne s'appliquent) d'une boîte complète de "Trigres I" neufs, parce qu'une campagne de Normandie sans Tigre, ben c'est un peu comme une campagne sans pâté de campagne^^. Au final ils se montent les yeux fermés, même pas besoin de notice. Eux, je pense les soigner et faire un shéma de peinture individualisé...

IMG_20200215_185821

J'aurais pû prendre le parti de vous présenter mes réalisations nation par nation mais le "Jabberworkshop" perdrait de sa spontanéité et de son côté journalistique: prenons donc les choses comme elles viennent.

Autre précision: étant donné que "Tanks" n'est pas un jeu de masse et que chaque machine est en quelque sorte autonome et personnalisée, j'ai décidé de "sacrifier" à la cohérence d'unité pour peindre et décorer chaque fig de manière différente, malgré le côté un peu "décousu", cela permet de contrôler d'un seul coup d'oeil "qui est qui".
L'avantage de ce parti pris, c'est que je peux tester à loisir différents shémas de camouflage tout en gardant un minimu de cohérence et en prenant toujours pour bible "l'encyclopédie des chars de la Seconde guerre mondiale"...
Ainsi, si je me permets quelques "fantaisies" au niveau de la peinture et des décalcos (récup', clins d'oeil humoristiques...), je tâche de rester assez "histo", par exemple, ayant décidé de me concentrer sur la bataille de Normandie (+la Bretagne) et un peu de front Russe, vous ne verrez pas de camouflages africains dans mes réals, aussi beaux soient-ils.

Les vaillants libérateurs du Commonwealth

Il en a été question lors du scénarion maison "Le Pont aux lions"...

Voici donc mes deux premières réalisation "post-confinement": un sherman aux couleurs canadiennes et dont le camo est inspiré de l'armoured regiment "Trois Rivières".
Le deuxième char est un lourd, un des très rares "Challengers" brittanniques de l'époque (construit en seulement 250 exemplaires). Le Challenger seconde guerre (rien à voir avec les chars actuels, fin années 80 puis 90) étaient de bons canoniers aux pieds d'argile. Pas très étanches, ils n'auraient jamais supporté le transport en péniche pendant le débarquement. Non, il faut attendre la construction du prt artificiel d'Arromanches (avec ses flotteurs en acier et en béton armé remorqués par navire) pour les acheminer sur le champ de bataille. A l'époque pas d'hélicos lourds pour les soulever dans les airs, non, ils sont allés au front avec des pantoufles^^

IMG_20200318_153144 (1)

 Mort au fascisme!

Je suis incapable de vous l'écrire en russe dans l'alphabet qui va bien...

Il n'empâche que j'ai récupéré de quoi faire quelques combats sur front de l'Est. A en croire ma bible, la tâche va être simple puisqu'en dehors de quelques blindés porteurs d'un camouflage clair "steppe" ou neige", le monochrome est de mise dans l'arme blindé du kamarad Staline et assez peu d'excentrictés décoratives, tout au plus quelques slogans vengeurs et numéros.

IMG_20200320_163033IMG_20200320_163046

 

J'ai commencé par deux "T-34/85", la version évoluée du redoutable et adaptable T-34... Meilleure autonomie, meilleur blindage, meilleure puissance de feu, très mobiles.

Bien avant la venue de la série "JS" (Josef Stalin I, II et II pour l'année 1945), le T34-85 constitue le fer de lance l'arme blindée soviétique pour la seconde partie d ela guerre. Ce char supérieur aux autres restera jusque tard en service notamment dans d'autres armées. Pendant la Guerre de Corée, c'est le char emblématique de l'armée de Kim-Il-Sung (le grand père de l'autre baisé avec sa coiffure de cul^^), il surpasse de loin les shermans améliorés. Ce sera aussi longtemps le tank typique de l'armée populaire de Chine.

vous remarquerez que j'ai attribué le même shéma de couleur vert-chrome pour les deux chars, me contentant de varier leurs décalcos. Sobriété je vous dis!

IMG_20200319_135743IMG_20200319_135731

 

Et voici trois "T34/76" avec leur caisse moderne pour l'poque et leur tourelle bien reconnaissable.
Alors que les allemands enfoncent largement les lignes soviètes pour aller jusqu'aux portes de Moscou, ils se heurtent à du lourd et du beau. Le T-34 (exclusivement utilisé à la bataille de Koursk, le plus grand engagement blindé de l'histoire) combine motricité, bonne puissance de feu et une large autonomie, adaptée aux steppes immenses de l'Est. Bien sûr, numériquement, ils subissent les plus nombreuses pertes face à des chars qui leurs sont globalement inférieurs en qualités.

J'ai choisi d'être un peu aventureux et de présenter trois types de camouflages russes typiques: un monochrome, un "deux tons" et un "clair". J'ai librement interprété les décalcos, n'en n'yant aucune typique pour ce projet (en dehors des étoiles rouges qui proviennent d'une planche 1/72 ème). Je ne suis pas trop mécontent du résultat.

 

IMG_20200320_163015IMG_20200320_163000

 

 

Pour demain l'avenir...
Il me reste deux canons d'assaut lourds "SU-100" qui compléteront mes soviétiques ainsi que trois "Mark VIII Cromwell" pour les Brittons, avant, bien sûr de revenir aux indispensables américains et allemands.

Mais en attendant, je vais terminer un petit challenge solidaire qui était prévu pour le 31 mars... trop limite si je bossais encore mais là, pour le coup, je crois qu'on va être un peu plus nombreux sur ce plan, ça va être large.^^

That's all folks!

 

18 mars 2020

"Keep on rollin' baby", J'ai testé pour vous une collection Altaya. (quatrième partie).

 J'ai un peu manqué d'assiduité sur le Jabberworkshop ces dernier temps, sur cet espace comme sur ma table, désormais encombrée de nombreux sujets...

Il semblerait que, comme pour beaucoup de hobbyistes, ces temps de confinement, en plus de faire appel à notre sens de la modestie et du civisme, soient plutôt favorables aux projets. Un mal pour un bien, bon gré, mal gré, nous avons du temps. Et c'est là que je me félocite d'avoir accumulé autant de matos sur des années (sans même parler des livres).^^

Au moment où la France s'affole (ou se résigne), testant sans exercice le genre de fléaux que subissent régulièrement d'autres peuples, j'avoue, je n'ai pas fait exprès de manier des thématiques guerrières et apocalyptiques, que ce soit ici ou sur mon blog d'écriture... Je me garde bien de dispenser des discours politiques, moraux ou religieux que ce soit par le biais d'une activité créative ou une autre.

En bref, qui m'aime me suive...

Mais en attendant le postage de créations plus originales et inédites, j'en reviens à mes petites caisses "Seconde guerre Mondiale".

Un délai de cinq-six semaines est bien respecté, avec une régularité d'horloger par Altaya et son prestataire de livraison: "Colis privé".
Pour ces deux dernières fois, j'étais absent mais ma dame de coeur peut attester que les livreurs sont polis et efficaces, en clair, "Colis privé" a racheté son image et redoré son blason, c'était pas du luxe!^^

 

Fasicules n°10 et 11

Ils présentent respectivement un modèle américain et un modèle allemand.

La première est une "Buick special series 40", un modèle courant (mais costaud) qui devait être un véhicule ouvert vers les "classes moyennes" US. Une fois et demie plus petite que la Cadillac de Patton, elle n'en reste pas moins un beau bébé, utilisé comme "command car" par toutes les composantes de l'armée américaine. Etoile et peinture vert-olive de rigueur, mais ça, ça ne va peut-être pas durer^^...

Les sujets abordés par le fasicule sont toujours aussi intéressants: la vie de Hedy Lamarr, actrice aux nombreux époux qui fut aussi sulfureuse que géniale comme ingénieure, le général Marshall et son plan du même nom, ainsi que le film "les insurgés"' avec Daniel "James Bond" Craigh, aussi dur que froid, il n'a pas eu le succès escompté, y compris auprès de la communauté juive, les acteurs n'étant pas vraiment "lisses" dans leur interprétation...

La seconde bagnole est un modèle de sport grand luxe, la "Horch 8534 cabriolet". Conçue à la base pour les riches, elle deviendra bagnole de commandement, notamment pour des dignitaires du régime génocidaires tels que Goering...

Rapide (135 km/h de pointe), élégante, pas si gourmande que ça (22 litres au 100), elle a une jolie ligne et un affut improvisé pour une mitrailleuse mg 42. Je pense que je vais le remplacer par une arme sur pivôt "sympa" et en faire une voiture amirale impériale (Space crusade adventures).
Les autres articles sont consacrés à la vie dans les abris en Angleterre (sous le blitz), à Erich Hartmann, le meilleur "as" de la Luftwaffe, qui gagna des combats aériens jusqu'au jour de l'armistice avant de devenir conseiller pour l'armée fédérale post-guerre puis dans l'aviation civile. Le film dont il est question est un vilain petit opus d'aventure appelé "Fury" dont j'écoute la bande son au moment même où je rédige cet article. C'est dire si je ne vais pas être très objectif...

 

IMG_20200315_121138

 

 Fasicules n°12 et 13

Ils présentent deux modèles très différents...

On revient, dans le "12" à un modèle de la Pauvre France défaite en 40 (et on sait que nombre de ses véhicules ont servi avec un camouflage plus sombre et l'infâmante "croix noire"), j'ai nommé la "Laffly licorne V15T"'. Cette curieuse bagnole, contrairement aux autres présentées dans la collection, n'a jamais été civile. Exclusivement  conçue comme tracteur d'artillerie, équipée de roulettes supllémentaires pour le franchissement, elle culmine à 58 km:h de vitesse de poite mais elle est entièrement tournée vers sa mission. Avec toutes ses places à l'arrière et son capot profilé, elle a une allure de hérisson qui, franchement, m'inspire pour de futures conversions...
Les autres articles traitent de de Joe Louis, le boxeur afro-américain surnommé le "bombardier brun", une icône de la lutte contre la discrmination. On y  parle également de Pierre Clostermann, pilote français figure de la France libre, as des as, décédé il y a une petite quinzaine d'années. Le film présenté est "Overlord", de JJ Abrams qui traite et filme la guerre d'une manière assez peu classique.

Dans le "13", on a droit à une caisse de commandement qui a de la gueule, et pour cause, elle a été designée par "Porshe" bien que le fabricant soit autrichien, "Steyr". Fabriquée à presque 13000 exemplaires, elle est une incontournable de la Wermacht, puissante, assez rapide et avec une bonne autonomie, elle fut notamment utilisée pour l'Afrika Korps. Il est d'ailleurs question de Erwin Rommel dans les articles connexes du fasicule mais aussi du pouvoir de la radio (on le revit actuellement). Le film traité est un vilain petit brulôt intitulé "Inglorious bastards" de tarantino, de quoi se poiler avec ultra-violence inside^^.

 

IMG_20200315_121303

 

Pour demain l'avenir, il y aura d'autres articles et étant donné la longue période d'attente qui nous attend, ils devraient être plus réguliers les amis.

En attendant, paix, fraternité, bon confinement et prenez soin de vous,
That's all folks!


27 décembre 2019

"Keep on rollin' baby", J'ai testé pour vous une collection Altaya. (troisième partie).

Suite de mes échanges avec les éditions Altaya et leur collection de chtites voitures seconde guerre...

Il s'est passé presque deux mois depuis le dernier envoi. Pour autant, pas de reproches à faire et d'ailleurs la grosse américaine qui était en retard la dernière fois a bien été livrée à la Noël chez moi et en mains propres avec le reste... Pour le coup, c'est le Le calendrier perpétuel promis en cadeau qui est en rupture de stock... On va y arriver^^
Mais peu importe, venons-en au coeur de la collection:

 

Cadillac series 75 Fleetwood V8

On peut dire qu'elle pèse son poids celle-là! bien qu'elle tienne à l'aise dans une main féminine, je la trouve plus lourde que certains tanks impériaux deux fois plus volumineux mais dotés de parties plastique et résine... C'est la voiture de commandement du général "Blood and guts" Patton, un personnage aussi doué pour les arts de la guerre que controversé. D'ailleurs, la majeure partie du fasicule lui est consacré: sa bio et le film sur sa vie, granjd classique du film de guerre. Il le partage néanmoins avec une résistante de charme, j'ai nommé madame Joséphine Baker...
A moins d'en faire le véhicule d'un grand mafieux ou gourou pour "Black Sunshine", je pense plus convertir ce gros monstre en "command car" impériale pour "Space crusade adventures", notamment avec quelques détails gothiques tels que les gargouilles tirées des kits de véhicules du chaos.

IMG_20191227_144618

 

Opel Kapitan

Cette belle grosse allemande (non madame, il n'y a rien de sexiste^^) a servi de véhicule de liaison et de transport d'officiers, notamment sur le front de l'est ainsi qu'en Afrique du Nord.
D'ailleurs, elle est fournie avec une joile vue de soldats allemands trottant fièrement dans la neige pour oublier le froid^^
Avec sa ligne très moderne, elle fut déclinée et produite jusqu'en 1970, bien après la défaite du reich de douze ans^^ C'est effectivement une excellente caisse qui, pour une masse d'1,3 tonnes, ne consomme que 13 litres au 100, à peine plus que la traction avant et la "Hotchkiss" que je vais vous présenter ci après.
Le fasicule conte notamment la tragique aventure du cuirassé "Bismarck", ainsi qu'une petite bio du général Von Manstein, un des grands startèges envoyés sur le front russe avec Guderian.

 

IMG_20191227_144756

 

Hotchkiss 686 Cabourg

La firme Hotchkiss, malgré son nom pas très franchouillard, produit des armes depuis 1875 mais s'est un peu diversifiée dans le véhicule auto dès le début XXème.
On lui doit également des véhicules blindés mais surtout 1200 chars légers H35, 38 et 39... qui malgré d'indéniables qualités de vitesse et de fiabilité seront écrasés par le blitz (les doctrines de combat françaises étant complètement dépassées). Beaucoup finiront avec une nouvelle peinture et l'infamante croix noire!
Mais revenons-en à nos bagnoles. La "Cabourg" est fiable, très fiable et racée; elle le profil d'une voiture de sport. Elle fut utilisée comme véhicule de liaison à la fois par l'Armée de Terre et la Marine avant la cuisante défaite de 40. Par la suite, les allemands en "convertirent" quelques unes avant que De Gaulle en personne ne s'assoie dans une version cabriolet peu après la libération de Paris.

Outre une bio du Maréchal Leclerc, le fasicule aborde un aspect très sombre de la seconde guerre: les autodaffés, ces bûchers de livres qui sont l'une des plus évidentes manifestations du mal absolu qu'est le nazisme. Hé oui, la seconde, ce n'est pas que des combats héroïques et du divertissement pour ceux qui ne l'ont pas vécue...

IMG_20191227_144840

 

 

Juste pour le "Lol", j'ai aligné mes premières caisses de collection (avant conversion et transformation) par ordre de taille. "Capitaine Napalmo", la mascotte du blog, donne l'échelle. Il est censé être 1/56, les caisses, 1/43... Moui, tout est relatif dans le monde impitoyable de la figurine^^

IMG_20191227_145419

 

Errances de noël oblige, en attendant à la gare le taxi de la Marne qui voulait bien m'enmener dans mon pays d'origine, j'ai erré au kiosque à journaux et contre toute attente...
J'ai trouvé ce début d'une autre collec Alta consacrée aux véhicules utilitaires d'une époque effectivement formidable, les Trente Glorieuses.
Pour 6 euros j'ai donc une camionnette de Boulanger peugeot 203 fin années 40, début 50, une petite fig de boulanger, un panier de pains et une devanture de boutique devant laquelle le véhicule est censé être exposé.
Notons plusieurs choses, en dehors du fasicule qui m'a permis de patienter:
- Les véhicules ne sont pas vissés (tant mieux)
- la fig est à priori très utile pour faire un civil innocent ou un logisticien impérial pour mes projets, elle est toutefois très chétive et a de tout petits pieds. N'oublions pas que 40k est censé être au 1/56... Je la garde de côté et je vais statuer sur son sort.

- Ayant récupéré des décors urbains en kit (majokit), la devanture sera parfaite pour être recyclée dans le cadre du projet "Black Sunshine"

Quant à la fourgonette, je suis partagé... Véhicule civil pour le projet sus-cité ou fourgonette de logistique impériale pour "adventures"? mon coeur balance...

IMG_20191227_142315

En cette période de fête et de déballage de cadeaux, mon vieux coeur est plein de grelots de noël. Le temps de redescendre un peu, il est temps de vous dire:

That's all Folks!

02 décembre 2019

Space crusade "Black sunshine", 1ère partie

Je l'avais esquissé lors de mon message de nouvelles année, je le confirme pour 2020, changement de décennie oblige, année à consonance cyberpunk oblige...
Voici un long post, détaillé et un peu rasant où je vais présenter ici un projet lié à l'univers de "Space crusade adventures", il s'agit de sa déclinaison en "planet opera" sur un monde en proie à la violence urbaine. Rien de nouveau sous le soleil (noir) me direz vous?

"Sapce crusade Black sunshine" n'est pas, contrairement à ce que l'on pourrait penser, un petit frère pauvre de Necromunda... Bien sûr, l'inspiration n'est pas très loin mais le monde est totalement différent, plus "aéré", et surtout, l'action se déroule dans l'univers parallèle, plus ancien et plus fun de "space crusade adventures".

Le cadre est donc un monde impérial en pleine reconquête appelé officiellement Ancyre, plus officieusement Ashiman.
Cette planète surpeuplée est en proie à la violence et la pauvreté après des années de mauvaise gestion de la dynastie locale des shoguns, démissionnaire. Elle a cédé les rênes du pouvoir depuis peu à l'Empereur, ses derniers représentants vivant en exil. Ashiman est un monde qui s'est développé trop vite sur les ruines d'une civilisation féodale et dont les grandes îles se sont recouvertes de cités cauchemardesques. Le laisser-aller, la corruption et les inégalités y ont fait des ravages, laissant se développer des gangs et des sectes de toutes sortes. Ashiman est une planète au bord de l'explosion et qui n'a plus de gouvernement, elle est infiltrée par toutes sortes d'agents extra-terrestres. Pire, les forces de défense censées la protéger (notamment contre les différents groupuscules rebelles) se sont soulevées et ont proclamé leurs généraux "shoguns et imperatores".
Ashiman est aussi une ancienne colonie eldare d'un vaisseau-monde violent, raciste et profondément anti-"Monkeig", les Drinadàns.
Ceux-ci entretiennent des cellules sur place qui vont du simple agent "dormant" au groupe armé et prêt à se battre.

Face à ces différentes menaces, l'Empereur reconquérant et triomphant a laissé sur place des forces de l'Arbites, qui a rallié les restes de la police gouvernementale locale, la "Blue star". Il a également confié ce monde à certaines des divisions space marines les plus dures, en particulier, la "Division Tarentula", venue d'un système voisin.

 

couv gu

Je vais revenir plus en détail sur le monde d'Ashiman, sa géographie (plus aérée et insulaire que "Nécro" mais pas moins polluée et violente), notamment par quelques "stories" et dessins à venir.
En tant qu'enfant des eighties, j'en reviens à mes vieux univers doucement kitsh, souvent connus par le biais des bons vieux jeux vidéos, et héritiers soi du ciné américain, soi de l'art de la japanimation.
D'ailleurs... pourquoi le tire  de "Black sunbshine?"
La réponse est simple: ayant imaginé un univers plutôt "japonisant", je souhaitais mettre en évidence cet aspect d'univers en appelant ce "sous-monde"  "red sunshine", puis je me suis laissé guider par mes émotions primales...
"Balck sunshine", "soleil noir ou "aube sombre" me semblait aussi cool que kitsh, sans compter qu'il s'agit d'un vieux tube d'Iggy Pop rechanté par Rob Zombie. On est dans l'ambiance, pas de soucis...

Streets _of_Rage-art-02maxresdefaultrobocopvsterminator

 

Arbitratores

Plutôt que de la pure "guerre des gangs" je décide de traiter le projet "Black sunshine" davantage sur la lutte entre ordre et chaos, entre la justice et le crime... Car comme pour une licence rachetée par Disney, le monde de "Space crusade adventures" a des héros et des méchants clairement identifiables.
Je ne perds pas de vue toutefois le burlesque, le gothique, et bien sûr l'houmour noir.
Dans cet univers clairement kitsh, je compte bien introduire, en plus des faction existantes, des personnages super-héroïques, ce qui ajoutera une petite touche de "batman" et d'Héroclix" au projet.

 Mais venons-en donc aux preux héros de la justice mobilisés sur Ashiman afin de protéger nos fils, nos compagnes et nos magasins contre les hordes de voyous cosmiques et autres terroristes, j'ai nommé les arbitratores....
Plus sérieusement et blague à part, j'ai repris le vieux concepts de l'univers de 40 k très (un peu trop) inspiré de "Juge Raide" pardon Judge Dredd... tout en l'adaptant à la sauce "sc adventures" et en revisitant l'armerment.
Ayant détourné, canibalisé, plusieurs boîtes de base de "Warzone" années 90-2000, j'ai décidé de travailler sur les corps en uniforme "germanisant" afin de produire plein d'arbites à pas cher (les corps "britannisants", j'en ai fait des scouts space marines, mais ça j'en reparlerai plus tard).

Protectores

Les "protectores" sont au plus près de la population... pour le meilleur et pour le pire!
Ce sont les plus nombreux des arbitratores. Aussi bien formés à la dissuasion, à l'enquête ou au maintien de l'ordre, les protectores sont plus légèrement armés et armurés mais ont l'avantage d'avoir une formation très complète.
Ma première idée m'est venue en récupérant des casques humains de blood balle (oui oui oui, Blood Bowl!). Je les trouvais trop modernes pour du foot médiéval fantastique (et de toute façon, je souhaitais une équipe bretonnienne) mais tout à fait adaptés pour des casques d'arbitrators à la "Juge raide" justement.
Par la suite, j'ai converti beaucoup de proetcores avec des têtes de cadiens normaux (on admettra qu'ils ont une visière rétractile) ou des têtes avec masque à gaz et casquettes issus de "warzone" justement (ces derniers représentent plutôt les officiers).
La plupart portent soi un fulgurant, soi un fusil de justice... souvent chargé de munitions et de grenades non létales (mais ça peut faire mal au cul, on parle quand même de flics du 31ème millénaire^^). Au passage, je trouve le fusil d'assaut "panzerknacker" des figs Bauhaus de Warzone excellents comme proxis pour le fusil de justice: c'est une arme légère, polyvalente, pouvant être maniée d'une seule main et d'ont le chargeur peut contenir un max de balles, notamment en caoutchouc. Je le trouve beaucoup plus adapté à un usage "police" que ce gros tromblon que portent les vieilles figs d'arbitrators années 90 mais aussi celles de "Kill team".

J'évite le plus possible les armes tranchantes pour mes protectores ainsi que les armes incendiaires, surtout sur un monde où la promiscuité et les incendies font rage. J'autorise toutefois à quelques officiers et spécialistes des gantelets énergétiques, lance-plasma et fuseurs, l'ennemi n'ayant aucune morale et l'utilisation de véhicules-béliers étant très courante.

IMG_20191202_174840IMG_20191202_174500

 

 Executores

A l'autre bout du spectre de la justice se tiennent les executores, peu nombreux, regroupés en petites unités lourdement armées et armurées.
En effet, les executores sont équipés d'une armure énergétique "lidl" (comme dans le jeu de rôle "Dark Heresy", c'est une armure à bas coût assemblée en usine, pas la sainte et noble armure des space marines peaufinée à la main par un armurier) que j'ai symbolisée par un casque différent et un back-pack. Ils interviennent, le plus souvent en milieu confiné, contre des adversaires qu'il est vain d'arrêter pour interroger: les terroristes, les chaotiques, les aliens...
Pour cela, ils ont pour la plupart une mitrailleuse d'assaut  gatling sauf certains qui ont une ame à flammes ou combinée fulgurant+autre chose.
Je me suis très fortement inspiré de l'animé "Jin-Ro, brigade du loup" et de ses "panzers".

IMG_20191202_172026

Correctores

Les correctores sont également là en cas de dernière urgence mais sont encore moins nombreux et et surtout beaucoup plus posés et flegmatique.
Sans dire qu'ils aient les mêmes capacités que les assassins impériaux issus des temples, ils ont des nerfs d'aécier, une bonne gestion de la situation et de grands fusils capables de résoudre une prise d'otage ou de tuer dans l'oeuf une émeute.
J'ai simplement modifié mes ""warzone" avec des fusils de snipe "GI Joe" récupérés sur ebay. Certaines têtes casquées proviennent de maquettes classiques. Le but est de dissimuler les traits du tireur tout en lui offrant des instruments de tir.

IMG_20191202_172303

Vindicatores

Je ne parle pas ici du véhicule avec gros canon (d'ailleurs appeler "défenseur" un blindé chasseur de char basé sur l'attaque, hein...) mais d'arbitratores plus spécialisés dans les situations tendues quoique pas aussi désespérées que celles qui justifient l'envoi d'executores.
Débuts d'émeutes, occupations plus ou moins pacifiques de bâtiments, violences en réunion... Les vindicatores sont équipés pour la plupart du léger et maniable fusil de justice, et d'un bouclier blindé notamment conçu pour "réfracter" les rayons lasers. Leur casque plat est aussi bien conçu contre les écroulements de bâtiments que les jets de projectiles en tout genre. Capables de se mouvoir en mileu confiné, les vindicatores doivent souvent se porter vite sur les terrains d'opération, que ce soi dans des transports de troupes terrestres ou aériens.

IMG_20191203_194652

Côté véhicules...

En dehors des incontournables rhinos que toute la galaxie de space crusade utilise (des marines aux rogue traders en passant par les forces conventionnelles), il me faut des engins adaptés au combat urbain, capables de se faufiler dans les rues sales, hostiles et encombrées d'ordures d'Ashiman.
j'ai donc commencé à trier des véhicules 1/43 de toutes sortes mais à la tronche bien gothique qui seront aussi aptes à la patrouille qu'au transport d'agents  ou au maintien de l'ordre. Pour l'instant, le projet est balbutiant et je choisis avant tout le design qui ira bien et qui sera le plus en accord avec mes concepts.
vous aurez reconnu ici un char Renault, un sdkfz de transmission, un amx 13 version "patrouille" et et un "mille kilos" de la poste (avec de jolies roues à rayons), je vais les équiper d'armes adaptées à leur mission de "bienveillance urbaine" (canons à eau, entoileurs lourds, lance-grenades, fumigènes etc).

Les petites armures de combat sont des sortes de mini-dreadnought d'At-43, je compte les repeindre en plus sombre et plus bleu et les équiper pour la "protection civile", elles seront pilotées par des policiers locaux ou des arbitratores mutilés, un peu comme leurs homologues space marines.

 

IMG_20191202_171716IMG_20191202_171632

 

 

Développements futurs de "Space crusade Black Sunshine":

Je suis très enthousiasmé par ce projet et comme souvent, en plus de soutenir, par ce biais,  nos forces de l'ordre prisonnières d'une tourmente politico-médiatique,  l'accumulation de matos précède la rationel chez moi^^. Il y aurait beaucoup à dire sur "Black sunshine" mais je vais tenter néanmoins de citer mes prochains objectifs créatifs.

  • Développer un historique d'univers cohérent sur ce monde, son, histoire et ses factions, c'est en cours (notamment avec quelques dessins à l'appui).
  • Apporter une touche féminie, car la schola progenium n'intruit pas que des garçons, je souhaiterais un max d'"arbitratrix" femmes pour exercer et perpétuer le métier. Dans l'immédiat, les gammes de figurines actuelles, trop machistes ne le permettent pas à moins de profiter de la dévaluation à venir des bonnes vieilles soeurs de batailles pour "recruter", mais j'avais déjà un projet en ce sens de "vestales impériales".
  • tester un shéma de peinture (cépusculaire sans doute) pour mes arbitratores et leurs supplétifs de la "blue star".
  • Développer précisément la "blue star", ces flics en uniforme léger qui mangent des sandwich à la saucisse de foie et boivent du café synthétique durant de longues planques en rêvant d'être au bed avec leur conjoint (les gammes que j'ai vues sont intéressantes, mais chères).
  • développer l'iconographie et la "gueule" des différents gangs et factions rebelles.
  • Bâtir du décor et convertir du véhicule, mais pour ça, je suis déjà équipé, il ne manquerait que la place et le temps libre.

    Et bien ce sera déjà pas mal pour cette fois-ci, that's all folks!

 

 

 

21 novembre 2019

"Keep on rollin' baby", J'ai testé pour vous une collection Altaya. (deuxième partie).

Suite de mes échanges avec les éditions Altaya et leur collection de chtites voitures seconde guerre...

Un peu moins d'un mois plus tard, l'éditeur ibérique tient ses promesses avec une livraison en temps et en heure (mais un colis un peu tassé dans ma boîte hors normes, c'est pas grave, c'est pas fragile). Seule ombre au tableau, la "command car du général Patton "blood and guts" n'est pas au rendez-vous... rupture de stock, elle sera envoyée en différé, mais rien de grave par rapport à la fin du monde.^^

IMG_20191121_201405

Il y a déjà toutefois de quoi s'amuser avec ces deux numéros puisque ce sont deux bagnoles de liaison et de commandement, toutes deux très différentes, qui sont fournies.
La première (aux couleurs de la 2ème division de SS "gross deutshland"/ "Grande allemagne") est une KFZ-15. Un gros monstre aussi gourmand au 100 que je bois de bière... ok pardon, j'ai déjà fait la blague... Conçue à la fin des années 30, elle a fait la désastreuse Campagne de France mais a aussi servi sur le front russe, ça va de soi. solide et fiable, elle a servi notamment comme véhicule de transmissions et logistique, derrière le front ou entre les lignes...

La seconde est une petite et modeste peugeot 202 modèle 1937. Je dis bien modeste car c'est une voiture conçue pour le prolo ou presque... Aussi solide qu'économe en carburant (5 fois moins que sa rivale allemande), cette berline compacte et discrète fut adoptée par les militaires et servit aux liaisons entre détachements. Celle présentée est aux couleurs du 9 ème régiment de chars de combat. Elle a une très bonne gueule et des phares intérieurs, ce qui ets une première en termes de design auto.

Côté fasicules, on reste dans la qualité. Parmi les personnalités présentées: De Gaulle en personne (on revient sur sa formation militaire ) et l'Afrika Korps (un personnage à part en tière du conflit^^); mais aussi des sujets plus originaux et moins connus tels que la fameuse "machine enigma" ancêtre des ordinateurs actuels et le réseau Marco Polo, ou comment un obscur fonctionnaire français sauva la vie de milliers de juifs en feignant de coolaborer avec l'ennemi pour mieux le tromper sur le système de cartes perforées (les balbutiements du fichage informatique). Bref, de la lecture intéressante en perspective.

Le dévissage s'étant déroulé sans soucis, il ne me reste plus qu'à savoir quelles améliorations et rajouts je vais faire à mes quatre premières caisses dans le cadre de mes différents projets futuristes....

That's all folks!

23 octobre 2019

"Oh Yeah, keep on rollin' baby!" /J'ai testé pour vous une collection Altaya. (première partie).

Re-coucou, me revoilà après bien des mésaventures automobiles et professionnelles.
Mais d'automobiles, parlons-en, dans un cadre carrément plus ludique, ça va de soi.

Après une longue période de ventes et  de rachats compulsifs de figouzes, après m'être rééquipé "modélisme" (notamment auprès de "Greenstuff world") malgré mon manque de temps chronique, je me re-consacre à ce que je sais encore faire de mieux en dehors de l'écriture de Background, j'ai nomme le trollage la conversion de figurines plus ou moins officielles mais aussi de maquettes classiques et de petits modèles réduits, qu'ils proviennent du marchand de journaux local ou de la brocante du dimanche dernier.
La dernière vague d'engouement pour le jeu Gaslands n'y est peut-être pas étrangère d'ailleurs...

Après avoir très légèrement testé "Warhammer conquest", la super collection qui fait déjà couler beaucoup de sang et d'autres fluides corporels plus douteux  sur les rézosocios, j'en viens à une autre de chez Altaya et consacrée cette fois ci aux héroïnes oubliées de la seconde guerre mondiale, j'ai nommé les voitures; nan nan, pas les panzers, pas les shermans, enconre moins les Dewoitine, Kittyhawk, Messerchmidt et autres Spitfire, les voitures...


Idée de base et abonnement:

Beaucoup de publicités alléchantes circulent sur cette collection dont la sortie en kiosque n'est pas prévue avant mars de l'année prochaine, mais il est évident qu'elles ont piqué la curiosité de votre serviteur, d'autant que certains commentateurs n'hésitent pas à la condamner d'avance alors même qu'ils ne comptent pas y souscrire... Ha, la belle magie des réseaux antisociaux ("tu perds ton sang froid^^").


Plus sérieusement, souscrire à un tel abonnement permet quelques avantages... Pourquoi donc souscrire à une collec de petites bagnoles avant tout le monde?

1. En premier lieu, ne pas attendre mars 2020 pour la sortie en kiosque...

2. Quelques cadeaux bonux dont je vais reparler un peu plus bas...

3. Elles ont de la gueule et elles me parlent bien niveau "design"

2. Je suis un passionné de la période "seconde guerre" (plus du côté des alliés et de la Résistance française comme de la République Espagnole, je vous rassure).

3. Elles ont une échelle sont compatibles avec les figurines oscillant entre le 28 mm et le 32 mm, ce qui offre beaucoup de possibilités de reconversion. Elles sont certes un peu trop grosses pour l'échelle purement réaliste de "Bolt action", mais elles feront très bien le job pour du Redbutton's nation, ou encore "space crusade adventures" et ses différentes déclinaisons. Je visualise déjà les scénarios de bataille urbaine ou les voitures de commandement pour les personnages importants.

 

Livraison et logistique:

 Pour souscrire rien de plus simple: un clic sur la pub et tout est expliqué pour créer votre compte. Vous pouvez donc gérer vos coordonnées, votre moyen de paiement (carte ou prélèvement automatique, celui-ci offrant d'autres cadeaux bonux) et surveiller vos envois.
Bien sûr, l'offre de lancement est alléchante (12 euros deux numéros) et devient par la suite un peu plus chère (compter 45 boulettes par envoi de trois numéros), mais on peut arrêter à tout moment (comme je l'ai fait par le passé pour les figurines "seigneur des anneaux") et si on y réfléchit, cela reste raisonnable par rapport aux prix des figurines et véhicules des gammes de jeu "classiques".

J'ai juste un peu grincé des dents lorsque j'ai vu que le prestataire de livraison était "colis privé", un opérateur avec lequel j'ai eu, comme beaucoup de gens, des soucis par le passé. Mais au final, pas plus de soucis que ça: mon premier envoi est intervenu deux semaines après la création de mon compte et, étant bien sûr absent en pleine journée, le paquet a été déposé dans un relais pas trop loin de chez moi, j'ai pu donc le récupérer assez rapidement et sans problème. Il faut croire que "Colis privé" a amélioré son service, c'était pas du luxe.

 

Ouverture de boîte:

La présentation est classique: un fasicule couleur et un modèle 1/43 sous mini-vitrine plastique et solidement vissé sur son socle par les classiques vis à pas triangulaire.
Je m'arme donc de patience pour les "libérer" de leur prison et utilise une pince à fil de fer citadel. les embouts collent pile poil aux têtes de vis mais celles-ci, en mauvais métal, résistent et les trous triangulaires se creusent. Il me faut dix bonnes minutes pour parvenir à mes fins: les doigts d'une fée et les poignées d'un docker!^^

les modèles sont de qualité et bien peints pour du "prépeint", mais sans les effets d'ombrage et d'éclaircissement chers à notre hobby. Peu importe, c'est pour de la récup. Il y a là la célébrissime "traction avant" citroën, bien connue des jouers de l'"Appel de Cthulu"1920, récupérée et camouflée à la hâte par des combattants FFI. plus de 750 000 exemplaires construits et 115 kilomètre/heures de vitesse de pointe! La seconde bagnole est une voiture de commandement allemande rare (seulement 57 exemplaires), une W-31, ce gros monstre de 110 chevaux consomme à peu près autant de litres au 100 que je bois de bière (mais faut dire que je tiens bien) et n'a guère d'autres buts qu'impressionner la galerie et promouvoir la toute puissance technologique allemande car il n'atteint guère que 67 km/h. Pour la petite annecdote, le petit caporal moustachu et génocidaire en a offert un à son homologue espagnol pour son anniversaire en 1940... Il n'est reste plus qu'un exemplaire en état de rouler et il sert pour tourner des films de guerre.
A chaque fois, une petite carte accompagne le modèle et sert de "photo de fond", je récupère celle de la traction qui montre une jolie photo de résistants parisiens derrière une barricade. Je l'épingle sur le mur de mon bureau^^.

IMG_20191023_180957IMG_20191023_181321

 

Fasicules et intérêts historique:

Ils sont fins mais plutôt bien fichus avec beaucoup de photos et d'infos sur les véhicules fournis mais aussi pas mal d'annecdotes historiques et des portraits de personnages dont je suis très friand. Dans ces deux premiers numéros, je remarque que les femmes sont mises en avant, ce qui a le mérite d'être une excellente initiative.

IMG_20191023_181746IMG_20191023_181820

IMG_20191023_181834

 

 

Intérêt figurinistique:

Comme je l'expliquais plus haut, je compte surtout récupérer ces jolis miniatures pour le projet "space crusade adventures", un univers alternatif et un peu barré à celui de 40k dans lequel je compte bien créer mes propres concepts et designs de véhicules, notamment pour un projet de déclinaison "violence urbaine et super héros" dont j'ai parlé dans un message de nouvel an ...
la sculpture est chouette et la gueule rétro, voire un peu baroque de ces voitures s'y prêtent bien.
Ravira également tout joueur de "Gaslands", "Red Button's nation", "Necromunda" ou encore "culte genestealer".

IMG_20191023_190354IMG_20191023_190851

 

 J'ai placé trois figurines à côté des bagnoles afin que vous vous fassiez une idée: une sans armure (c'est capitaine Napalmo, la future mascotte du blog Jabberworker^^) et deux space marines, des Imperial fists en devenir, un "classico" et un "primaris" (échelle 32 mm). Vous avez aussi une idée de la différence de taille entre la berline classique et "urbaine" qu'est la traction avant et le tomberau nazi qu'est la W-31 avec ses six roues motrices. Au fait, et pour en finir avec elle, c'est une version "commandement Luftwaffe", peinte en gris et équipée de deux mitrailleuses lourdes MG-42 sur pivôt. Bien qu'elles soient à la bonne échelle "pour de vrai" par rapport aux figurines 28-32 mm, elles font "petit fusil" pour du 40k. Je vais juste les couper et les garder pour "Gaslands", comme tous les accessoires de maquettes classiques que j'ai pu récupérer ici et là.

IMG_20191023_192557

Petits cadeaux bonux:

 S'abonner plutôt que d'attendre les sorties kiosque offre quelques avantages (en dehors de ne pas se faire "coiffer au poteau" par le petit vieux collectionneur de votre quartier, vous savez, celui qui est au tabac-presse dès 7 heures du matin et qui vous a pris votre fasicule sous le nez lorsque vous vous pointez crevé à 18 heures^^). Et là, je dois dire que si c'est bien avéré, je suis séduit...

Premièrement une autre traction avant FFI mais échelle 1/24 ème celle-ci (l'échelle classique des collectionneurs de bagnoles et camions civils). Elle n'a, a priori, aucun intérêt figurinistique mais c'est un bel objet que je verrais bien dans mon bureau. Avec sa jolie peinture  crépusculaire, elle combine deux marottes chez moi: la police / gendarmerie et la résistance. Elle rejoindra l'hélico "dragon" des gendarmes dans ma blibliothèque^^.

regalo_01FB44606_DOBA_Regalo_1564479676103_1569485774278

Secondement, un diorama en plusieurs parties avec un camion allemand "Krupp" et la pièce d'artillerie de campagne qui va avec sur son socle décoré de bidons d'essences et ses soldats qui aiment chanter des chants bavarois et prendre des douches ensemble^^
Sur le coup, je me suis dit "Shit, je vais devoir démonter lesdist soldats, pas forcément à l'échelle" puisque par contre, le camion me fait bien envie... Puis j'ai appris qu'ils étaient livrés à part. Bonne nouvelle, on verra après réception s'ils sont compatibles avec mes projets ou si je les revends.

regalo_01FB44607_Regalo_Diorama_especial_1565087800742

... Pour seulement 12 balles, la première phase de relations commerciales et diplomatiques avec Altaya se passe plutôt cordialement, voire assez bien, j'attends la suite et je vous en reparle.
That's all folks.

22 septembre 2019

A l'épreuve du feu: "Warhammer Conquest".

Hello folks...
Je ne poste pas beaucoup par ici pour cause d'emmerdes diverses et variées qui n'ont, hélàs, pas grand chose à voir avec la figurine...
Toutefois, les premiers numéros arrivant chez mon épicière de quartier, je vais me livrer à une petite critique en règle du nouveau phénomène qui fait tant couler d'encre et de pixels, j'ai nommé "Warhammer conquest".


1."Warhammer Conquest Kézako"?

Il s'agit de découvrir l'univers et le wargame warhammer 40000 via une série de fasicules selon la bonne vieille méthode: les 10 premiers numéros, presque rien, les 10 d'après un certain prix, les autres un prix certain... Bien sûr s'abonner offre des "cadeaux" plus ou moins intéressants: un numéro gratis, un kit de modelage offert, des classeurs de rangement, un poster des chapitres space marines etc.
Le but étant finalement de reproduire les batailles entre Ultramarines et marines de la peste de la Death Guard, un peu comme pour la boîte de base "premier sang" ou "Dark Imperium", en 32 mm bien moderne: les fameux "space marines primaris" en armures MK X et leurs adversaires chaotiques non moins énormes. (Quand j'ai commencé le hobby, on était à la V2, commentée par Croc dans "Casus Belli" et les figs commençaient doucement à muter du 25 vers le 28mm, ça c'est l'inflation des tailles, sans compter l'inflation normale des prix).

visuel_z1

Rien de bien nouveau depuis la vieille époque des "fiches Cousteau" ou des petites voitures "Altaya"? sauf que le coût de la marchandise de base attire toutes sortes de convoitises...

 

 2. Pourquoi devrais-je acheter ce truc?

On ne peut pas dire que la collection soit passée inaperçue auprès des hobbyistes, c'est peu de le dire. A peine est-elle chez les buralistes que la polémique enfle, les héros s'empalent,  le sperme euh... le sang coule, mais ça on on s'y attendait un petit peu étant données les sommes de fric en jeu.
Effectivement, en quelques numéros, vous avez, pour presque rien de quoi jouer des petites bastons entre primaris et plaguemaraines, du beau matos, de la jolie photo, quelques plateaux de jeux et bien sûr de la peinture qui vaut à elle seule l'achat des fasicules (c'est de la qualité, bien que, depuis longtemps, j'utilise de la pébéo achetée chez Cultura).
Si vous êtes un "hobbyiste confirmé" et "ortthodoxe" de la ligne commerciale Gros Woleur, forcément, ces kits ne vous seront d'aucune utilité et vous regraderez leurs acheteurs novices avec une certaine complaisance.

3. Est-ce vraiment intéressant financièrement?

Oui carrément pour les premiers numéros, du moins, si on aime les gammes récentes de 40k: 2.50 euros le premier numéro, c'est tout juste le prix du pot de peinture, 5 boulettes le second, c'est pas cher payé les 3 (chouettes) plaguemarines et le pot de peinture qui va avec. Sans compter que les figurines,ne  soyons pas chien, sont loin d'être moches.

Pour les autres numéros, je suis un peu plus dubitatif. Il faudrait que je sois matheux et que je sâche résoudre des inéquations complexes mais vous comprenez, en 1996-97, j'ai choisi "L" pas seulement pour être dans des classes de filles mais aussi pour éviter ce genre de merde... pardon de problèmes complexes au bac^^
Pour de vrai, les échos sont bons au niveau intérêt financier, juste, il faut attendre les livraisons.
Conviendra aux campagnards qui n'ont pas de magasin "officiel" à côté de chez eux, pour les autres euh, ben ils peuvent de démerder autrement...


4. Est-ce une bonne méthode d'initiation aux wargames?

Alors là, ma réponse est plus réservée: j'ai envie de dire "oui et non". Plutôt non en fait...

Je ne vais pas trop parler de la règle de jeu présentée dans le deuxième numéro qui est ce qu'elle est mais est loin d'être évidente à maîtriser pour un novice.

Je vais plutôt critiquer les concepts d'univers présentés qui ne me semblent pas très abordables pour un débutant... Il va être compliqué d'expliquer la lutte éternelle entre marines impériaux et marines du chaos à un public non initié (les photos montrent essentiellement des jeunes ados) avec la masse d'incohérence d'univers, de retournements et autres non-sens militaires de Gros Woleur... On voit passer de ci de là, la vie de Roboute "Guili Guili"man, celle de Magnus de grand oeil ou encore celle de Mortarion, aspects de l'univers bien connus des vétérans, beaucoup moins des jeunots (surtout s'ils ne se sont pas fadé l'indigeste série  "Hérésie d'Horus" par Gavin Thorpe, qui n'est pas un prix Goncourt, loin de là).

Or donc, l'éditeur tente bien d'expliquer mais si vous n'êtes pas initié, passez votre chemin, c'est pas clair (sans parler des sombreries et autrres bondieuseries qui sont les aspects de l'univers qui m'intéressent le moins). Moi ça me rebute déjà comme comme connaisseur, alors imaginez un djeunz de base qui ne connaît pour ainsi dire rien de l'univers.

A la rigueur je me dis que Games comme les éditions Atlas auraient pris un peu moins de risque à introduire une guerre "marines versus orks" ou "marines versus tyraconnards" (en jouant sur les films d'extraterrestres).

En clair, je ne suis carrément pas convaincu par la démarche, malgré son côté "funky" et la beauté des figurines.

 


5. Et toi, pourquoi tu as acheté ça?

 1. parce que je suis pauvre

2. parce que j'adore récupérer pour pas cher

3. Parce que j'avais une idée derrière la tête en achetant le premier numéro: ls figurines ne sont pas moches du tout, elles sont grandes et j'adore bricoler. Donc moi qui suis habitué à mélanger les différentes gammes de figs, j'ai fait des "intercessors" du premier numéro des "officiers" space marines, plus petits que les primarques mais plus grand que les "captains " de base.

IMG_20190922_135502

IMG_20190922_135510
Quant aux "plaguemarines" du second numéro, je les consacre plutôt comme "élus" ou "vétérans" du chaos, avec une grosse corpukence et un socle 32mm.

IMG_20190922_135615

 

6. Tu as l'intention d'en reprendre?

Je ne sais pas, faut voir...

En fonction des coûts et de l'intérêt pour mes projets dans le cadre de "Space crusade adventures".


Certains hobbysites ont deffrayé la chronique en se prenat en photo devant le coffre de leur caisse remplie de sets "Warhammer conquest" là où d'autres abrutis... pardon, d'autres allumés ont commandé les restes de "Runewars" chez Philibert avant de se prendre en selfie avec.
Cela ne correspond absolument pas à ma vision du hobby: j'ai aimé les premiers "intercessors" pour leur possibilités de conversion. J'ai adoré les 3 plaguemarines àn 5 boules pour leur beauté et parce que j'avais déjà ceux de "Dark Imperium", je n'en prendrai pas d'autres...
Mon but n'est pas d'avoir une armée de figs avec la même tronche, j'ai déjà assez à faire avec mes vieux stocks.

En clair, on va s'en tenir à la bonne opportunité et continuer sur notre ligne de conduite.